Votre Budget 

Ce que vous devez prévoir

Accueillir un jeune au pair est une formidable expérience qui apporte non seulement une aide flexible de garde d’enfants, mais aussi un enrichissement culturel, ouverture sur le monde, apprentissage au quotidien d’une autre langue… C’est aussi un budget qui se doit d’être réfléchi et validé en amont.

Celui ci est calculé en fonction d’obligations légales à respecter en tant que famille d’accueil en France.

Cadre légal : notre association applique stricto sensu la réglementation applicable au séjour des stagiaires aides-familiaux modifiée par la Loi n° 2018-778 du 10 septembre 2018 pour une immigration maîtrisée, un droit d’asile effectif et une intégration réussie relative au séjour et à l’intégration, entrée en vigueur le 1er mars 2019, modifiant l’article L.313-9 du code d’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile (CESEDA).

Afin de n’avoir aucune mauvaise surprise, prévoyez ( pour un placement de + de 3 mois ) entre 900 et 1000 euros par mois. A noter qu’il n’y a pas d’aide possible dans le cadre d’un échange au Pair ( CAF, impôts..).

 

Dans le détail :

Dépenses inhérentes au cadre légal

URSSAF : Les au pairs sont couverts en France par l’assurance maladie-maternité et par l’assurance accidents du travail. Ils doivent être immatriculés à la Sécurité sociale. Les cotisations s’élèvent à environ 240 euros par mois et se paient par trimestre. La déclaration à l’Urssaf est obligatoire.

Argent de poche : 320 euros minimum par mois ( 80e par semaine) pour une jeune fille hors UE, l’usage est de donner également la même chose pour une UE ( la réglementation indique entre 273,75 € et 328,50 e par mois). Il s’agit d’un minimum, les familles peuvent octroyer davantage.

Depuis plus de 9 ans, nos familles octroient un minimum de 90 euros d’argent de poche.

Assurance médicale : La famille d’accueil souscrit une assurance médicale complémentaire santé/rapatriement/responsabilitié civile couvrant la totalité du séjour de son au pair. Entre 25 /40 e par mois. Cette assurance ne fait pas doublon avec la couverture CPAM mais vient en complément. Des solutions sur mesure pour les au pairs existent.

Véhicule : si conduire est exigé chez vous, prévoyez d’assurer votre future conductrice et de prendre en charge le coût de l’essence pour les trajets liés aux enfants.

Assurance habitation : à prévoir en cas de mise à disposition d’un logement séparé.

Nouveau membre de la famille ! : des dépenses auxquelles on pense moins mais qui comptent dans un budget  : courses alimentaires, sorties en famille, énergie dans certaines régions…

 

Dépenses optionnelles, bonne pratiques ( dépenses non imposées par le cadre légal, à la libre appréciation de la famille).

Abonnement transport en commun : Afin que le jeune au pair soit mobile, suivi de cours / activités sociales favorisant son intégration.

Participation aux cours : Les cours sont à la charge de la jeune fille, mais les familles qui le souhaitent peuvent participer, c’est toujours chouette pour votre au pair! Les familles qui nous confient leurs recherches donnent un coup de pouce, généralement la pré inscription.

Abonnement téléphonique : à la charge de l’au pair – la famille aide si elle le souhaite

budgetaupair

Nos candidates financent :

Le coût du voyage pour vous rejoindre (Avion, train ou car), l’intégralité de leurs démarches administratives et frais de visa (visite médicale, traduction de documents et diplômes, timbres fiscaux) leurs cours, loisirs, abonnement téléphone. La plupart règlent aussi des frais d’agence à l’étranger afin d’avoir plus de garanties d’une expérience encadrée et positive. Elles sont actrices de leur projet, cela passe aussi par un investissement financier significatif pour des jeunes qui n’ont pas forcément notre niveau de vie.