Les tâches d’un jeune au Pair

Wait wait..! 😉 Tout d’abord, la famille doit avoir au moins un enfant agé de plus de 3 ans. Les enfants de moins de 3 enfants doivent avoir un moyen de garde principal : crèche, assistante maternelle agrée, nounou. C’est la loi. Rassurez vous, beaucoup de familles ont un enfant de moins de 3 ans et nos au pairs sont ravies d’aider à s’en occuper, mais cela ne doit pas doit pas représenter leur principale tâche.

Pourquoi? : Les au Pair ne sont pas des professionnels de la petite enfance et ne s’y substituent pas. Ils / Elles ne sont pas formées pour s’occuper de très jeunes enfants et ne peuvent assumer à temps complet cette responsabilité. 

Que font elles? Elles vous aident pour tout ce qui est lié à vos enfants, donc l’étendue de l’aide possible est large. 

Par exemple? Réveiller et préparer les enfants le matin, s’occuper du petit déjeuner, les accompagner à l’école, aux activités sportives, culturelles, jouer avec eux y compris à l’extérieur, leur donner le bain, Goûter / préparer le repas / les faire manger, surveiller les devoirs, les aider à progresser dans leurs langues maternelles. Elles peuvent aussi ranger, laver la chambre des enfants, la salle de jeux, prendre en charge le linge des enfants. Elles peuvent aussi prendre en charge des soirées de babysitting. Naturellement, chaque famille a sa propre organisation et besoins.

Les petits plus : certains jeunes jouent de la guitare, ont des compétences artistiques, sportives, sont étudiants dans des secteurs culturels..tout plein de bonus pour vos enfants .

Pour résumer, comptez sur elles pour être :

☑️ Une aide flexible bienvenue pour vous soulager d’une partie des tâches liées à vos enfants.
☑️ Un membre en plus au sein de la famille, qui vous permettra de libérer du temps pour votre activité professionnelle / vos loisirs et projets persos.
☑️ Mais aussi une grande soeur ou grand frère pour vos enfants, leur permettant une ouverture sur le monde et la transmission de certaines valeurs (ouverture d’esprit, tolérance, curiosité de l’autre..).
☑️ Une ‘ opportunité’ incroyable pour vos enfants de pouvoir progresser rapidement dans une autre langue. Le jeune pourra initier / aider, améliorer les connaissances linguistiques de vos enfants en parlant avec eux sa langue maternelle. L’échange linguistique est un des fondements du programme au Pair.

Ce qu’il ne fait pas

L’important est de comprendre que les jeunes au pair ne sont pas des professionnels de l’enfance et ne  s’y substituent pas.

les tâches ménagères doivent être uniquement liées aux enfants. Pas de ménage de toute la maison, de prise en charge du linge des parents, de faire la cuisine de façon systématique pour toute la famille. ( C’est un cadre, vous aurez tout de même la chance de goûter des plats de leurs pays, nous avons régulièrement de vrais cordons bleus)! … ou d’être empoisonnés, au choix, on décline toute responsabilité;)

Elles ne sont pas des professeurs d’anglais à domicile. Accueillir un jeune au pair est une occasion unique pour vos enfants de progresser au quotidien au contact d’une autre langue. D’ailleurs, le jeune au pair pourra aussi améliorer son Français en vivant chez vous. Mais la principale langue parlée au sein de la famille doit être le français et le jeune doit pouvoir en profiter, par ailleurs il ne peut lui être demandé de parler exclusivement dans sa langue avec les enfants sauf cas particuliers bien définis à l’avance.

L’apprentissage d’une autre langue pour vos enfants, quand c’est votre priorité dans un projet d’accueil, doit faire l’objet d’heures spécialement dédiées dans le planning. Ce sont de vraies heures de travail, car transmettre son savoir, sa langue, en est un ( On pense aux tuteurs/tutrices en anglais, par exemple).

Elles ne peuvent s’occuper d’enfants porteurs d’un handicap ainsi que de personnes agées. (L’accueil reste toutefois possible, sous conditions, dans le cas d’un enfant autiste).

Elles ne doivent pas s’occuper des enfants d’une autre famille que la votre.

Enfin, elles ne substituent pas à l’éducation parentale, il ne peut leur être demandé d’assurer l’éducation des enfants.