Un vrai plus pour votre CV

 

Partez à l’étranger, même quelques mois, pour vous ouvrir au monde et apprendre une nouvelle langue rendra indéniablement votre profil professionnel plus attractif, lui donnant une nouvelle dimension. L’apprentissage d’une langue et sa bonne maîtrise à l’oral tout comme partir vivre à l’étranger, cela requiert des efforts, du courage, de la curiosité, cela n’échappera pas à recruteur, s’il est professionnel. Un atout désormais de taille et qui peut vous démarquer face à vos concurrents ou même constituer un point d’entrée lors d’un entretien d’embauche. La mention, sur son CV, d’un cursus à l’étranger peut faire la différence et attirer l’attention des recruteurs. En effet, cela souligne la capacité de la personne à  s’adapter, à avoir une ouverture d’esprit et le sens des responsabilités. Car étudier à l’étranger montre non seulement qu’on maîtrise une langue étrangère mais aussi qu’on dispose de qualités très appréciées des employeurs.Dans le contexte de la mondialisation actuelle et du chômage important chez les jeunes, votre profil sera d’autant plus apprécié et armé face à la concurrence.Votre accès à l’emploi peut être facilité. De plus en plus de recruteurs sont attentifs au “profil international” de leurs candidats.

Sans aller aussi loin, l’immersion totale dans une famille d’accueil à l’étranger est une solution idéale pour apprendre une langue. Cela vous sera très utile dans la vie pratique et de plus en plus indispensable dans la vie professionnelle.

Être Au Pair permet une immersion totale dans la langue puisque c’est celle parlée au sein de votre famille d’accueil.  Vous ne regretterez jamais d’ouvrir vos horizons et vous ferez connaissance avec des personnes dans le monde entier qui deviendront très souvent vos amis pour la vie.

En conclusion, étudier à l’étranger est une expérience enrichissante et inestimable qui permet de développer une nouvelle manière d’être et un nouveau savoir-faire. À la fois plus riche humainement et intellectuellement, vous pourrez appréhender l’avenir avec un regard neuf.

Dans un rapport sur les pratiques linguistiques des entreprises, l’Observatoire de la Formation, de l’Emploi et des Métiers(OFEM) a interrogé 501 entreprises pour savoir quelles étaient les langues principalement parlées par leur clientèle non francophone. L’anglais est la langue étrangère principale (89%), suivi de l’allemand (44%), l’espagnol (36%), l’italien (17%), l’arabe (6%), le chinois (4%) et le japonais (4%). Ce sont donc les langues les plus prisées par les entreprises au sein de leur personnel.

Partir en Angleterre, quelles conditions?